Projets

Concerto pour piano en C mineur – 1er mouvement : Presto Drammatico

Créé par

Publié le

7 janvier 2018

Modifié le

7 janvier 2018

AudioNiveau difficileCréation individuelle

Mon lieu de rêve

 

Selon moi, l’art a des fois pour but de déranger ou de boulverser les spectateurs, artistes et autres personnes qui l’apprécie. Ainsi, mon lieu de rêve comporterait comme accompagnement musical de la musique qui va boulverser ou déranger le monde: la musique classique. Pourquoi? Parce que peu de monde vont voir un ballet ou assister à un opéra. Certains vont connaître la neuvième symphonie de Beethoven par « L’hymne à la joie » ou bien sa quatorzième sonate comme « la sonate au clair de Lune », mais pas selon son titre original. D’autres n’en connaissent rien et n’y démontre aucun intérêt. Je vous donne donc un avant-goût de cette pièce de rêve en montrant sa musique d’ambiance et vous offre en même temps un voyage dans le temps vers l’époque romantique, de 1800 à 1900 environ.

 

Le concerto

 

Ce concerto s’inspire des concertos de l’époque romantique et de ses compositeurs. Beethoven, Chopin, Tchaikovsky, etc. ont été une grande source d’inspiration (pour les amateurs de Beethoven, vous pourrez reconnaitre un petit clin d’oeil de lui à a fin du premier mouvement.) De plus, je ne présente aujourd’hui que le premier mouvement, puisqu’un concerto prend normalement un an à composer et contient trois mouvements. J’ai essayé de respecter la forme d’un concerto romantique (exposition du thème, développement, cadence, réexposition, conclusion). Il est normal qu’il y a un « trou » vers les deux tiers du concerto: c’est la Cadence. La cadence est un moment pour le pianiste de démontrer sa virtuosité au public. Elle dure environ deux minutes, puis c’est la conclusion.

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne écoute.

Processus de création

La composition nécessite quelques outils importants dont:

-Un piano;

-Un cerveau bien réveillé;

-Du papier et des crayons;

-Beaucoup de café ou autres sources d’énergie;

-Un logiciel pour retranscrire la musique (j’ai utilisé Reaper).

 

J’ai commencé le concerto au début du mois d’octobre. En entandant le sujet du concours, je n’ai pas tardé à commencer ce projet. Au début, je voulais comme thème la passion, mais j’ai décidé d’opter finalement pour le drame et l’intensité des émotions.

Une grande partie de ce mouvement a été écrit par-ci, par-là puisque le cégep contrôlait mon temps pour les loisirs.

Une des grandes difficultés était le respect de l’époque. Je voulais rester dans le romantique et ne pas toucher au populaire ni au contemporain (musique atonale du 20e siècle).

 

Je tiens à remercier mon frère, Étienne Lefebvre, pour m’avoir aidé lors du montage sonore final.

Commentaires

3 commentaires pour “Concerto pour piano en C mineur – 1er mouvement : Presto Drammatico”

  1. J’aime comment il est possible d’isoler plusieurs thèmes différents à travers la pièce. Je suis complètement déchiré à savoir : il s’agit d’une pièce pour orchestre, ou d’une pièce pour jeu vidéo… ?
    Beaucoup de possibilités ! 😀

  2. P.S. Je partage entièrement ton point de vue sur la musique classique. Je n’en consomme pas beaucoup, je le sais, mais je ne fais rien pour y remédier. Par contre, quand j’en entends, je suis heureux. J’aime vraiment ça et tu as très bien réussi !

  3. Je n’y avais jamais pensé! C’est vrai que de la musique qui se rattache au classique ajoute une bonne atmosphère aux jeux vidéos! Je suis bien heureux de voir que j’ai réussi à atteindre des personnes sur mes propos! Merci des commentaires! 😀

Laisser un commentaire

Tu dois être connecté pour laisser un commentaire.