Projets

La Porte

Créé par

ColinBrickfilms

Publié le

7 janvier 2018

Modifié le

8 janvier 2018

Vidéo Niveau difficile Création individuelle

À lire avant de visionner le film

 

*Il est conseillé de regarder ce film avec des écouteurs pour avoir une meilleure expérience auditive.*

 

Attention! Ce film n’est pas un film de stop-motion habituel: celui-ci demande la réflection des spectateurs. De plus, il est fortement conseillé de réfléchir, après d’avoir regardé ce film, la raison pourquoi il est présent dans ce concours. Pour les cinéphiles ou ceux qui lisent bien au deuxième degré, cela ne devrait pas être compliqué. Tout sera expliqué plus bas.

 

J’avais le goût de faire quelque chose de différent et de plus compliqué. J’ai alors opté pour de l’animation, mais avec un langage cinématographique plus recherché qu’auparavant. Les plans sont plus calculés et justifiés, le montage est coupé serré, les titres sont choisis selon le thème véhiculé, etc. Bref, j’essaye de m’améliorer dans tous les sens.

 

Si vous désirez regarder le vidéo, mais sans passer par l’intermédiaire de YouTube, n’ayez crainte! Vous pouvez le trouver selon ce lien ci-présent.

 

À lire après le visionnement du film

 

Comme mentionné plus tôt, ce film montre un point de vue abstrait du thème « le coin de rêve ». Certains préfèrent un lieu imaginaire, d’autres un endroit à l’autre coin de la galaxie, et quelques préfèrent chez soi, puisque c’est un lieu de recueillement et de paix. En fait, sans s’y rendre compte, nous avons déjà ce que nous voulons : ce qu’on cherche est chez nous. Un musicien désire un piano, qui est chez lui. Un artiste peintre veut un chevalet, qui est aussi à son domicile.

Cette idée m’est venue lorsque j’étais au cégep. Je me suis demandé ce qu’était mon lieu de rêve et je me suis dit que j’aimais bien mon « espace de travail » où il y a mon laptop et ma table d’animation et mon piano. J’ai alors réalisé que mon lieu de rêve est en fait chez moi et qu’il « n’y a rien mieux que chez soi ».

Processus de création

Ce film a été réalisé comme un film normal, donc en 4 étapes :

 

1- La conception d'une idée;

2- La pré-production;

3- Le tournage;

4- La post-production.

 

Conception d'une idée

 

L'idée m'est venue le jour même que j'ai découvert ce concours : je voulais faire quelque chose d'abstrait mais aussi de concret sur un sujet peu précis. J'ai ensuite décidé de jouer autour de l'inconfort et du malaise, puisque ce sujet (notre lieu de rêve) est souvent trop représenté comme un havre de paix, ce qui est le cas. J'ai alors décidé d'inverser les rôles en rendant ce film étrange et imprécis. Voilà pourquoi il y a plusieurs longs plans fixes.

 

Préproduction

 

J'avais en tête comme personnage un personnage simpliste auquel il est impossible de se rattacher. Ainsi, nous pouvons tous être ce personnage, peut importe qui nous sommes. En ce qui est des décors, je voulais quelque chose d'encore simple et de beige: je trouve le beige ennuyant et cela représentait bien l'environnement du personnage. Voilà aussi pourquoi le plancher est brun : même si c'est du bois, le brun se rattache au beige. Je ne voulais pas trop d'objets puisque le malaise est plus présent lorsqu'il est difficile de se rattacher à quelque chose: que ce soit un objet ou une valeur.

 

Tournage

 

Il était évident que je n'allais pas utiliser des "reaction shot" (des plans qui démontrent aux spectateurs comment réagir face à une situation), car ce film ne veut pas guider mais bien proposer des idées aux spectateurs. J'ai utilisé des techniques d'éclairages contrastantes pour augmenter la tension et l'inconfort. Les plans étaient calculés et prévus à l'avance avec un "storyboard". Le tournage s'est fait avec le logiciel Dragonframe.

 

Post-production

 

La post-production (montage) s'avérait à unifier les plans avec de la colorisation, d'ajouter des effets sonores comme des pas, des bruits de porte, etc. J'ai réalisé le montage avec le logiciel Hitfilm. Lorsque le personnage ouvre la porte et que le vidéo change de couleur, j'ai choisi un lieu loin du personnage et une couleur qui s'associe à ce lieu (bleu-vague, orange-désert, vert- jungle, etc.)

 

La Porte, en chiffres

 

- Plus de 1000 photos pour presque 2 minutes

-Tourné en 20 images par secondes

-Environ 5 heures de montage pour 7 jours de tournage

-Du 20 décembre au 8 janvier

animation image par imagecinémalegostop motion

Commentaires

3 commentaires pour “La Porte”

  1. Excellent travail !
    Bravo… Une belle patience 🙂
    La fluidité des animations, les mouvements de caméra, la continuité du montage… Wow !

  2. Mon Dieu merci! J’espère que vous avez réussi à comprendre le message du film 😉

  3. Pour être honnête, une chance qu’il y avait les explications… haha !
    Mais tsé, je suis présentement enrhumé… *hum hum*

Laisser un commentaire

Tu dois être connecté pour laisser un commentaire.