Projets

Les 1001 visages

Créé par

Verocayden

Publié le

4 janvier 2018

Modifié le

4 janvier 2018

Bande dessinée Niveau intermédiaire Création individuelle

«Les 1001 visages» est un projet que j’ai réalisé dans le cadre du concours «Ton coin de rêve!» organisé par Square Banq.

Il s’agit d’un album composé d’illustrations, de photographies, d’esquisses, de personnages, de textes et de dialogues, tous créés par moi-même. Il propose une immersion dans mon coin de rêve, séparée en deux parties distinctes; un manoir luxueux et un village pittoresque.

Vous pouvez retrouver mon projet en format d’images png ici…: https://archive.org/details/1001_visages

… Ou en format pdf en cliquant sur le lien suivant (le chargement peut être un peu long): https://ia601506.us.archive.org/22/items/1001_visages/1001-visages.pdf

Processus de création

Vers la mi-octobre, j’ai commencé la planification du projet en écrivant une tempête d’idées et en faisant une ébauche des décors et des designs des personnages.

 

Les arrière-plans

 

J’ai par la suite dessiné les différentes salles du manoir et tous les autres dessins représentant des paysages durant le mois de novembre et le début du mois de décembre. J’ai voulu commencer par les arrière-plans étant donné que je n’avais pas l’habitude d’en illustrer. Je préférais débuter par l’étape que je jugeais la plus difficile.

Comme je voulais donner un effet de peinture légèrement flou aux décors et aux paysages, j’ai utilisé la technique du «grayscale», qui consiste à dessiner l’illustration en noir et blanc pour ensuite ajouter des couleurs grâce à différentes options de calque tels que «Overlay», «Color», «Multiply», etc. J’ajoutais également des détails et des lumières au besoin. Ainsi, chaque dessin me demandait entre une heure et deux heures.

Puisque l’album se voulait être une sorte d’immersion (comme si on marchait à travers l’endroit), j’ai préféré employer des perspectives à un ou deux points de fuite afin de renforcer cet effet.

Pour le village, comme les décors n’étaient pas le centre d’attention, j’ai préféré opter pour des teintes plus monochromes, allant dans des tons de vert, brun et gris. Cette palette de couleurs permettait également de faire ressortir davantage les villageois. J’ai préféré utiliser des photos que j’avais prises avec un appareil photo Sony Lens Cybershot pour en faire des décors et les retoucher à l’aide du logiciel Microsoft PowerPoint 2016. C’est sa version la plus récente et la plus complète jusqu’à ce jour. J’ai employé les différents outils de mise en forme tels que ceux pour la netteté, le contraste, la luminosité, la couleur et les effets artistiques. Cela donnait ainsi un effet de peinture aux photos qui leur permettait de mieux se marier au style graphique des habitants, chose que la technique du grayscale ne permettait pas de faire. D’autres objets ont néanmoins été réalisés en utilisant la même technique que celle employée pour les personnages; c’est entre autres le cas de la coupe de crème glacée.

 

Les personnages

 

Les illustrations des personnages ont été réalisées du 11 décembre jusqu’au 26 décembre 2017.

Chaque dessin me prenait environ deux heures et demie à compléter, dépendant de sa complexité. Comme j’ai préféré représenter les personnages de la tête aux pieds, cela me prenait plus de temps pour terminer une illustration d’un personnage.

Pour les personnages, j’ai opté pour une technique se rapprochant du cell-shading. Je débutais par une ébauche traditionnelle du personnage afin d’avoir une idée de son design général. Je dessinais par la suite une autre esquisse numériquement, puis je continuais en encrant cette dernière. Pour la coloration, je posais une couleur de base en-dessous du calque de l’encrage afin d’éviter le problème des pixels blancs. En effet, lorsqu’on sélectionne une région à l’aide la baguette magique, le logiciel de dessin a souvent tendance à laisser des pixels blancs entre la couleur et l’encrage. Cela peut être réglé lorsqu’on colorie sans utiliser la baguette magique ou en plaçant une couleur de base en-dessous du calque de l’encrage. Je plaçais ensuite les couleurs générales de l’illustration en m’assurant qu’elles soient assez harmonieuses. Je continuais avec l’ombrage; pour cette étape, j’utilisais surtout des calques sur les options «Multiply», «Overlay» et «Addition». Je dessinais d’abord les ombres principales, puis j’ajoutais un dégradé à l’aide de brosses spéciales («Aibrush») avant de terminer avec les touches de lumières et certains détails sur les vêtements.

Une fois l’illustration du personnage terminée, je déterminais sa personnalité et son rôle selon son apparence.

 

Les textes et le montage

 

J’ai opté pour une composition sobre afin de mettre davantage en valeur les différents éléments de l’album. Quelques fioritures ont été ajoutées à divers endroits à travers le texte, mais je préférais ne pas trop en mettre afin de conserver l’aspect «immersion». Pour faire ressortir les images, j’ai choisi d’adoucir leurs contours de plusieurs points; cela donnait ainsi un effet onirique, comme si on était plongé dans un rêve.

J’ai inséré les dialogues dans des rectangles à coins arrondis. Une icône de la tête du personnage adéquat permet de faciliter l’identification de la personne qui parle.

Les polices de caractère utilisées sont Century Schoolbook (en italique) pour les textes du manoir, Goudy Old Style pour les dialogues et Gabriola pour l’épilogue.

Finalement, ce sont près de 60 images différentes que l’on retrouvera au total dans l’album d’environ 40 pages.

 

Logiciels utilisés

 

Krita : Un logiciel de dessin qui se situe entre Paint Tool SAI et Photoshop. Krita a une interface simple et facile à utiliser en plus d’être personnalisable. Il offre davantage de brosses en plus de très bien capter la pression exercée sur le stylet, élément essentiel pour le dessin numérique.

Microsoft PowerPoint 2016 : Une version améliorée de Microsoft PowerPoint, plus à jour et plus complète. Elle offre notamment davantage de possibilités au niveau de la mise en forme et la retouche des images, ce qui est un grand avantage.

 

Matériel utilisé

 

Ordinateur portable Alienware 15 R3

Tablette Wacom Intuos Pro

Appareil photo Sony Lens Cybershot

 

albumbande dessinéedessindigital artillustrationnumériquepeinturephotographie

Commentaires

Laisser un commentaire

Tu dois être connecté pour laisser un commentaire.